Résidence artistique avec 3 classes de 3éme visant à explorer les notions liées à l'utopie et aux villes idéales par le pliage.

2021

Collège Saint-Joseph, Château-Thierry

Avec Elise Malthet, Enseignante arts-plastiques
Béatrice Astier et Freddy Dussart, enseignants histoire-géographie

Utoplis

prost_gwenael_utoplis2021-(26).jpg
titre Utoplis.png

Décrite pour la première fois il y a plus de 500 ans par Thomas More (1478 -1535), la
légendaire île d’Utopie, et sa société des utopiens, sont depuis passés dans le langage
courant pour décrire une société idéale et, à tort, des idées semblant irréalistes.


Si l’utopie, et de manière plus prégnante son antithèse la dystopie, sont des
thématiques si populaire aujourd’hui, c’est parce qu’elles résonnent avec notre
actualité. Dans un monde soumis à des pressions sociales, économiques et
écologiques fortes, le besoin de projection dans le future n’a jamais été aussi essentiel.
La crise sanitaire que nous traversons, qui nous enferme dans le présent, nous le
rappel sans cesse. En extrapolant le meilleur de nos sociétés, l’utopie nous parle d’un
avenir désirable. Elle nous permet de faire un pas de côté, de regarder notre réalité
sous un nouveau jour, pour mieux s’y confronter.
En ce sens, l’utopie est nécessaire.


Dès lors, qu’est-ce qu’une utopie ? Sous quelles conditions la société pourrait tendre
vers cet idéal ? Comment les villes avec leurs architectures et leurs organisations,
caractéristiques de la vie communautaire, peuvent incarner ce désir utopique ?

prost_gwenael_utoplis2021-(23).JPG
prost_gwenael_utoplis2021_affiche.jpg